CLOTURE DE L’ATELIER

Sur l’emploi des jeunes diplômés universitaires en Agro-écologie tenu à la Faculté des Sciences Agronomiques de l’Unikin, du 24 au 28 Août 2015

IMG_0004[3]La Faculté des Sciences Agronomiques de l’Université de Kinshasa a organisé avec l’appui du Centre d’Assistance des Communautés de Base pour le Développement Durable, de l’ONG Grandissons Ensemble et de Caritas-Kinshasa, du 24 au 28 août 2015, un Atelier sur « l’emploi des jeunes diplômés universitaires en agro-écologie ».

L’objectif de l’Atelier est de rendre les jeunes diplômés universitaires compétitifs sur le marché de l’emploi à travers la formation et l’acquisition d’expérience et d’autre part, de renforcer leurs capacités à la formulation des projets dans le secteur de l’agro-écologie.

L’atelier a enregistré 45 participants dont dix femmes. Notons que dix communications ont fait l’objet d’échanges et quatre projets de développement ont été élaborés à l’issue des travaux présidés par M. le Pr Jean de Dieu MINENGU MAYULU, Directeur Exécutif de l’ONG Centre d’Assistance des Communautés de Base pour le Développement Durable (CABD).

- Les communications ont porté sur les sujets suivants :

  1. La solidarité Emploi Sud (Projet CNA-GE/CABD) : Genèse, vision et objectifs;
  2. La promotion de l’agro-écologie en RDC : enjeux, opportunités et contraintes ;
  3. La multiplication végétative des arbres fruitiers et des plantes vivrières ;
  4. La production de semences maraîchères et vivrières ;
  5. La transition agro-écologique de l’activité maraîchère dans la ville de Kinshasa, enjeux, opportunités et contraintes ;
  6. Les stratégies de production de bio-pesticides : enjeux et perspectives pour le développement de l’agro-écologie en RDC ;
  7. Les stratégies du développement du petit élevage : enjeux, opportunités et contraintes ;
  8. La conservation/transformation des produits locaux ;
  9. La gestion du cycle d’un projet ;
  10. L’entreprenariat en agro-écologie : enjeux, opportunités et contraintes.

- Les quatre projets élaborés au cours de l’atelier sont :

  1. Le projet de production de semences maraîchères (amarante, oseille, aubergine, tomate) et vivrières (manioc, maïs) ;
  2. Le projet de création d’un Centre de formation professionnelle des jeunes en agro-écologie et en gestion de ressources naturelles renouvelables ;
  3. Le projet d’élevage de la poule locale pour la production des œufs ;
  4. Le projet de production de purée de tomate.

Le projet d’accompagnement des jeunes dans la réalisation de leurs projets individuels sera finalisé d’ici le 4 septembre 2015. Tous ces projets seront ainsi soumis aux bailleurs pour financement.

A la clôture des travaux de l’Atelier le 28 août 2015, les participants ont fait des recommandations à l’intention des établissements de l’ESU, du pouvoir public et des ONG de développement.

- Recommandations

Pour la promotion de l’agro-écologie en RDC, l’atelier recommande :

a) Aux Etablissements d’enseignement supérieur et Universitaire : de réaliser des recherches sur les pratiques agro-écologiques.

b)  Au pouvoir public :

1-  de ne pas toujours considérer l’agriculture comme l’application de simples pratiques agronomiques, mais elle doit être prise dans une dimension politique avec des objectifs socio-écologiques et environnementaux.

2-  de mettre sur pied un cadre juridique et institutionnel viable pour la promotion de l’agro-écologie en RDC.

c) Aux organisations non gouvernementales de développement :

La formation et la sensibilisation comme première composante à développer dans    la logique du développement de l’agro-écologie. Les actions telles que l’octroi d’intrants doivent donc laisser la place à l’amélioration des compétences des agriculteurs par la sensibilisation et la formation.

Le Comité organisateur présidé par le Pr Jean de Dieu MINENGU MAYULU s’est exprimé en ces termes :

L’accès à l’emploi constitue pour beaucoup de jeunes en RDC un parcours compliqué suite à l’absence, entre autres, d’un cadre juridique et institutionnel viable de promotion de l’emploi des jeunes. Ce qui rend ces derniers très vulnérables et les place dans une situation de désespoir, de précarité et d’incapacité de construire l’avenir dans la sérénité.

IMG_0005[2]Cet atelier de cinq jours a permis aux participants de mener une réflexion prospective sur la nécessité de mettre sur pied un nouveaux modèle de développement agricole plus respectueux de l’environnement et capable de générer des emplois pour les jeunes en RDC.

L’agriculture qui constitue un secteur stratégique en RDC peut devenir un outil important de création d’emplois pour les jeunes par la mise en place de petites unités de transformation et de conservation des produits agricoles, de production d’intrants agricoles (engrais organiques, bio-pesticides et semences) et le développement des fermes pilotes. Il n’est pas inutile de rappeler ici que l’intensification des processus de production issue de la politique de la révolution verte et l’agriculture itinérante sur brûlis sont loin d’avoir tenu leur promesse sur le plan de la sécurité alimentaire, de la création de richesses et de la protection de l’environnement. Le bilan de ces modèles de production peut être considéré comme catastrophique.

La promotion de l’agro-écologie peut permettre à la RDC de devenir une puissance agricole régionale ou continentale au regard de l’évolution du climat, des exigences des consommateurs au Nord comme au Sud et de la croissance démographique galopante en Afrique

Les projets de création d’un Centre de formation professionnelle des jeunes en agro-écologie et en gestion de ressources naturelles renouvelables ainsi que celui de l’Accompagnement des jeunes dans la réalisation de leurs objectifs constituent les produits de cet atelier qui seront transmis à notre partenaire, le CNA, et aussi au gouvernement de la République Démocratique du Congo.

Les cérémonies d’ouverture et de clôture de l’Atelier ont été présidées respectivement par le Doyen de la Faculté des Sciences Agronomiques, le Pr SUMBU et le Vice-Doyen chargé de l’Enseignement, le Pr LEMA.

Fait à Kinshasa, le 28 août 2015

Le Directeur de la Communication/UNIKIN

Mathieu IYEMPILA MONKAVA

DCS

Lay – Out Ir Makolo Katumba Lambert

BAPTEME DES CAHIERS ECONOMIQUES ET SOCIAUX

Revue trimestrielle de l’IRES, le jeudi 27/08/2015

Le Recteur de l’Université de Kinshasa, le Pr Jean-Berchmans LABANA LASAY’ABAR, a porté sur les fonts baptismaux, le jeudi 27 août 2015, le dernier numéro de la revue trimestrielle de l’Institut de Recherches Economiques et Sociales (IRES) de la faculté des Sciences Economiques et de Gestion intitulée Cahiers Economiques et Sociaux. C’est le numéro du premier trimestre de l’année 2015.

Le Comité directeur de la revue est composé de :

- Directeur : Pr Mathias NZANDA BUANA KALEMBA

- Directeur adjoint : Pr Phocas PFUNGA PFUNGA

- Secrétaire : C.T. Guy-Lux N’KONGOLO MUTOMBO

- Directeur de publication : Pr Cyprien METELA SHUMB

Le  volume XXXII, n° 1-2-3 de l’année 2015 contient 17 articles et 2 notes de lecture :

I.   Articles

- Estimation du coût et problématique du financement de la gratuité de l’éducation de base en République Démocratique du Congo, par Séraphin MVUDI MATINGU ;

- La physionomie démographique dans le monde en mi – 2011 : la RDC présentait les caractéristiques de la classe 4, par Cyprien METELA SHUMB ;

- L’organisation de la reddition des comptes : entre capacité légitimatrice et délicatesse de l’exercice communicationnel de l’information sur les réalisations dans le secteur public, par Jean Bosco NSUAMI NGOMA et Paul MAKAMU LEMA ;

- Chiffre d’affaires de la branche IARD et offre de garantie d’indemnisation par l’assureur direct : pour quel minimum réglementaire de la marge de solvabilité de la compagnie ? par Félix LUMONANSONI MAKWALA, Danny MUKANA MUTANDA et Papy BOLONKALI LOKOBA ;

- Examen de deux défis fondamentaux à la décentralisation budgétaire en République Démocratique du Congo : trappe à tribu et resquille, par Dieudonné MUYA NTUMBA ;

- La politique d’austérité du FMI comme remède au redressement économique : cas de la République Démocratique du Congo après la décennie 1990, par Clément MUYA  NTUMBA ;

- Légitimité et application des modèles macro-robustes à la critique de Lucas en Afrique : une revue de la littérature, par Franck MONSENGO MAYIZO et Jean K. TSASA VANGU ;

- Analyse empirique de la relation rémunération-productivité : application du Modèle de Solow, par  Yannick MULUEBA KIBAMBE ;

- Preserving the ethical dimension of microfinance by lowering interest rates on microloans : what can be expected from the stakeholders in the industry ? par  Honoré MBANSTHI MINGASHANGA;

- La dédollarisation de l’économie congolaise : atouts, contraintes et perspectives, par Crispin MALINGUMU SYOSYO

- Etat des lieux d’une économie locale dans un contexte de la décentralisation : cas de la Commune de Kisenso dans la ville de Kinshasa, par Kelly-Clément NZENGA MAMBU ;

- Modernisation des régions rurales de la République Démocratique du Congo et lutte contre la pauvreté : Analyse critique et stratégies d’avenir. Etude comparée de Gbadolite et Yamoussoukro, par Dominique MBOLA MUKASI, Tallys TALEBUYI TAYEYE et Daniel FURAHA UMA ;

- Appui non financier : nouvelle approche dans la pérénisation et le développement des très petites entreprises en République Démocratique du Congo, par : Eleuthère MVUNDA PHOBA ;

- Etude d’image de marque de l’Université de Kinshasa, par Marie Dorcas BINDA MBENZA ;

- Appropriation et impact sur le revenu de ménage agricole de la mécanisation de production et de transformation de produits vivriers dans la Province du Bas-Congo : cas du manioc, par Jean-Louis BISSANGILWA WALIKUNZA ;

- Dédollarisation de l’économie congolaise : être patient avec la mémoire d’un éléphant, par Olivier TALEBUYI TAYEYE et Alain MALATA KAFUNDA

- Passation des marchés et bonne gouvernance dans les projets de développement : une étude sur la perception des risques dans les agences d’exécution des projets gouvernementaux, par Dieudonné MAMPASI MABAYA.

II. Notes de lecture

- Plaidoyer pour la culture de normes en République Démocratique du Congo : Notes de lecture de l’ouvrage de MBAYO MUHIYA « La Normalisation et ses activités connexes en République Démocratique du Congo », par Bertin MAKOLO MUSWASWA ;

- La gestion macroéconomique de la République Démocratique du Congo durant et après la transition démocratique, par Claude SUMATA MOTUKULA.

Au cours de la matinée scientifique qualifiée d’Eveil de la Recherche à la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de l’Université de Kinshasa, le Pr Joachim-Claude TIKER TIKER, Doyen de la faculté précitée et le Pr Mathias NZANDA BUANA KALEMBA, Vice- Doyen chargé de la Recherche et Directeur de l’IRES, ont tour à tour salué la sortie officielle de ce triple numéro des « Cahiers Economiques et Sociaux » de l’IRES pour 2015.

Le Recteur de l’UNIKIN, le Pr Jean-Berchmans LABANA LASAY’ABAR, qui a procédé au baptême de cette revue, a quant à lui félicité le Comité directeur, les auteurs des articles parus dans ce numéro et l’ensemble du personnel pour l’éveil de la Recherche au sein de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion.

Fait à Kinshasa, le 27 août 2015

Le Directeur de la Communication/UNIKIN

Mathieu  IYEMPILA  MONKAVA

DCS