ERRATUM

Nous portons à la connaissance des membres de la communauté universitaire qui visitent régulièrement le Site Web de l’Unikin que la publication de l’information relative à la Thèse de doctorat en Sciences soutenue publiquement le samedi 20 juin 2015 dans la salle des promotions Mgr Luc GILLON Par Mme le C.T. Paola MWANAMOKI MBOKOSO de la faculté des Sciences renferme une inexactitude en ce qui concerne le grade lui conféré.

En effet, le recteur de l’Université de Kinshasa, Président de la séance, a conféré à la lauréate qui a obtenu la mention grande Distinction le grade de Docteur en Sciences (option Chimie) et non en Sciences de l’Information et de la Communication.

THESE DE DOCTORAT 32 SOUTENANCE PUBLIQUE D’UNE THESE D’AGREGATION EN MEDECINE

Par le C.T. Charles MBALA LHEMBA- NDONGALA de la  Faculté de Médecine de l’Unikin

IMG_0004[2]L’Université de Kinshasa a organisé, le samedi 27 juin 2015 à 10h00’ dans la salle des promotions Mgr Luc Gillon, la soutenance publique de la thèse d’agrégation du C.T. Charles MBALA LHEMBA-NDONGALA de la Faculté de médecine de l’Unikin.

Sa thèse est intitulée : « Contribution à l’élaboration d’un outil diagnostique simple de la tuberculose pédiatrique dans un contexte à ressources limitées ».

A noter que l’épreuve pour l’obtention du grade d’Agrégé de l’Enseignement Supérieur en Médecine comporte deux composantes :

  1. La présentation et la soutenance publique de la thèse d’agrégation par le candidat. A l’issue du débat, le jury se retire pour une première délibération à huis clos.
  2. La présentation d’une leçon publique par le candidat, sans débat. Titre de la leçon : « les gastro-entérites aigues du nourrisson ».

L’objectif de la thèse du C.T. Charles MBALA LHEMBA-NDONGALA consiste à élaborer un arbre décisionnel de la tuberculose pédiatrique adapté à un contexte à ressources limitées.

IMG_0005[1]La tuberculose est un problème majeur de santé publique et de développement au niveau mondial et principalement dans les pays à ressources limitées comme la RDC qui occupe le 3ème rang en Afrique et la 9ème place dans le monde.

Le diagnostic de la tuberculose chez l’enfant est difficile.

Il est souvent basé sur des arguments cliniques et parfois radiologiques de présomption. D’où certains enfants sont inutilement traités, tandis que chez d’autres le diagnostic est retardé avec le risque de provoquer le décès ou le développement des séquelles. Ce constat est fait par le C.T. C.MBALA LHEMBA-NDONGALA pendant les travaux de sa recherche. En effet, sa thèse est une contribution au développement de la société pour une nouvelle lecture de la réalité sur le terrain.

En conclusion, l’auteur de cette thèse a prouvé et démontré la force de l’association entre la tuberculose de l’enfant et certains facteurs épidémiologiques, cliniques et para-cliniques. Cela lui a permis d’identifier les déterminants majeurs de cette maladie chez l’enfant dans le contexte de la RDC. Ces déterminants sont :

- Le ménage surpeuplé ;

- Le contage tuberculeux ;

- L’absence de cicatrice vaccinale de BCG ;

- Les adénopathies cervicales ;

- L’effondrement des indices anthropométriques poids/âge et poids/taille, c’est-à-dire la malnutrition ;

- La vitesse de sédimentation érythrocytaire accélérée à plus de 50 mm à la 1ère heure.

Sur base de ces déterminants simples et accessibles dans le milieu où le chercheur a mené son étude, il a élaboré et proposé un algorithme ou arbre décisionnel de diagnostic de la tuberculose de l’enfant adapté au contexte de la RDC (pays à ressources limitées) afin de faciliter le diagnostic et la mise sous traitement des enfants malades.

Rappelons que l’étude du C.T. Charles MBALA LHEMBA-NDONGALA est une proposition d’un algorithme pour le diagnostic de la tuberculose pédiatrique dans un contexte à ressources limitées, cas de la RDC.

C’est un sujet de grande portée en santé publique. L’étude constitue une contribution certaine au diagnostic précoce dans un contexte à ressources limitées et une amélioration de la démarche diagnostique.

Le milieu où le C.T. Charles MBALA LHEMBA-NDONGALA a effectué les travaux de sa recherche est l’Hôpital Général de Référence IME de Kimpese dans le Bas-Congo. Les patients sélectionnés sont des enfants de 0 à 12 ans.

A la fin de la leçon publique intitulée « Les gastros-entérites aigues du nourrisson » le jury s’est retiré pour une délibération définitive à huis clos sur l’ensemble de deux composantes.

Décision du jury : le C.T. Charles MBALA LHEMBA-NDONGALA a été proclamé Agrégé de l’Enseignement Supérieur en Médecine de l’Université de Kinshasa.

Les Professeurs Léonard MASHAKO MAMBA et MASIALA MASOLO anciens Ministres respectivement de l’ESU et de l’EPSP aujourd’hui Députés ont rehaussé de leur présence cette séance académique présidée par le Secrétaire général Académique, le Prof. Prosper KANYAKONGOTE MPAGAZEHE représentant le Recteur de l’Unikin empêché.

Débutée à 10h00’, la séance académique s’est clôturée à 14h00’.

Fait à Kinshasa, le 27 juin 2015

Le DIRCOM/UNIKIN

Mathieu IYEMPILA MONKAVA

Dcs