CEREMONIE DE CLOTURE DE L’ANNEE ACADEMIQUE

CEREMONIE DE CLOTURE DE L’ANNE ACADEMIQUE

2015 – 2016 A L’UNIKIN

La double cérémonie de collation des grades académiques aux lauréats et de clôture de l’année académique 2015-2016 à l’Université de Kinshasa a été organisée le samedi 30 juillet 2016 à 09h30’ à l’Amphithéâtre Léon de Saint Moulin.

Comme d’habitude, l’Amphithéâtre était rempli comme un œuf par les étudiants, leurs parents et les invités du Comité de gestion.

La cérémonie était présidée par Mgr Tharcisse THIBANGU TSHISHIKU, Président du Conseil d’Administration des Universités publiques de la RDC, Représentant du Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire pour la circonstance.

La Direction de la Communication du Rectorat de l’UNIKIN publie ci-dessous l’intégralité du Discours de politique générale du Recteur et le Rapport académique lus respectivement par le Pr Daniel NGOMA -ya- NZUZI, Recteur et le Pr Célestin MUSAO KALOMBO MBUYU, Secrétaire Général Académique.

République Démocratique du Congo

UNIVERSITE DE KINSHASA

CABINET DU RECTEUR

 B.P. 127/KINSHASA XI

DISCOURS DE POLITIQUE GENERALE DU RECTEUR DE L’UNIVERSITE DE KINSHASA, A L’OCCASION DE LA DOUBLE CEREMONIE DE COLLATION DES GRADES ACADEMIQUES ET DE CLOTURE DE L’ANNEE ACADEMIQUE 2015-2016

SAMEDI 30 JUILLET 2016

Honorables,

Excellences,

Excellence Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, représenté par Monseigneur le Président du Conseil d’Administration des Universités Publiques du Congo,

Monseigneur le Président du Conseil d’Administration des Universités du Congo,

Madame et Messieurs les Membres du Comité de Gestion

Madame et Messieurs les Doyens des Facultés,

Mesdames et Messieurs les Professeurs et chers Collègues,

Distingués invités, à vos titres et qualités respectifs,

Chers Lauréats et Lauréates,

Camarades étudiants,

Chers Parents,

L’Université de Kinshasa célèbre ce jour, avec joie et allégresse, en ce prestigieux décor ouvert de l’Amphithéâtre Léon de Saint Moulin, la double cérémonie de collation des grades académiques et de clôture de l’année académique 2015-2016.

Il m’est un agréable plaisir et une joie immense, au nom du Comité de Gestion et au mien propre, de vous saluer et de vous souhaiter la bienvenue en ce lieu.

Avant d’aborder mon propos de ce jour, je me fais l’obligation d’exprimer solennellement au nom de notre Comité de Gestion,

- notre profonde gratitude et notre vive admiration à l’endroit des Initiateurs et Fondateurs de l’Université de Kinshasa, jadis Université Lovanium de Kinshasa, au cœur l’Afrique Centrale ;

- nos vifs remerciements à Son Excellence Joseph Kabila Kabange, Président de la République, Chef de l’Etat, pour sa lutte incessante de la recherche de la paix, de la sécurité et sa détermination pour l’éducation et l’instruction de la jeunesse congolaise. Car, sans la paix et la sécurité, il n’y aura pas d’éducation de qualité ni de développement durable.

Je profite de l’occasion pour vous annoncer, selon les informations reçues de notre Ministre de Tutelle, de la création d’un Prix d’Excellence par le Président de la République destiné aux étudiants qui réussiraient avec au moins 80 %.

- nos vives félicitations à Son Excellence Augustin MATATA PONYO MAPON, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, pour ses efforts inlassables dans son rôle d’éveilleur de conscience et de carrefour d’application des plans d’actions gouvernementales pour faire du Congo un pays émergent dans un proche avenir ;

- nos remerciements à Son Excellence Théophile MBEMBA FUNDU di LUYINDU, Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire pour son implication dans la gestion saine des établissements du Supérieur pour le bien-être de leurs personnel et communautés respectives.

- Enfin, nous voulons rendre un grand hommage à tous les membres du personnel académique, scientifique, administratif, technique, ouvrier et estudiantin qui n’ont pas pu achever cette année académique comme nous. Je vous prie de vous lever pour garder un instant de silence en leur mémoire.

Dans mon propos, je voudrais m’appesantir sur la politique de gestion de l’Université de Kinshasa, c’est-à-dire, vous présenter la vision et la dynamique que notre Comité de Gestion se fait de l’avenir de l’Université de Kinshasa.

Mon propos s’articule autour des points ci-après :

- de l’entrée en fonction ;

- de la gestion et du fonctionnement ;

- des actions réalisées ;

- de l’enseignement ;

- de la relève académique ;

- de la recherche ;

- de la coopération et des relations internationales ;

- des étudiants  et

- des perspectives d’avenir.

1.   DE L’ENTREE EN FONCTION

Le 29 décembre 2015, il avait plu au gouvernement de la République, par l’entremise du Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, suivant l’Arrêté Ministériel n°182/2016 du 29 décembre 2015, de désigner et de nommer les Membres du Comité de Gestion de l’Université de Kinshasa, que nous sommes :

  • Madame le Directeur Chef de Service, BASOSILA PAONI Christine, Administrateur du Budget;
  • Professeur MITI TSETA Félicien, Secrétaire Général Administratif;
  • Professeur MUSAO MBUYU KALOMBO Célestin, Secrétaire Général Académique;
  • Professeur Daniel NGOMA-YA-NZUZI, Recteur.

La nouvelle équipe que nous constituons est entrée en fonction le 05 janvier 2016, par une cérémonie de Remise et Reprise, par laquelle nous avons hérité de l’Actif et du Passif de l’Université de Kinshasa. Je dirais plutôt plus du passif que de l’actif. Nous avons donc pris, un trimestre après la rentrée, la direction d’un train qui était déjà en marche et que nous devrions conduire à destination, sans faille, malgré les difficultés de gestion que connaît notre Alma Mater.

La cérémonie de Remise et Reprise s’était déroulée dans un climat de sérénité et de convivialité.

2.      DE LA GESTION DE L’UNIVERSITE DE KINSHASA

Pour gérer l’institution qui nous a été confiée par le Gouvernement, nous sommes partis de l’existant pour arriver à nous déterminer sur la politique de gestion à mettre en œuvre pour relever les défis qui se dressaient sur notre chemin.

Primo, nous avons appliqué les bons conseils nous prodigués par notre prédécesseur : pour gérer l’Université de Kinshasa et réussir, il faut

  • Compter sur toute la Communauté universitaire ;
  • Gérer de manière collégiale ;
  • Se réunir régulièrement en Comité de Gestion ;
  • Faire régner la paix et la sécurité sur le Site.

Nous avons fait nôtres, ces conseils que nous avons considérés comme une interpellation et un défi.

Secundo, nous avons eu recours à l’application des textes légaux réglementaires qui régissent l’enseignement Supérieur et Universitaire.

Les textes légaux et réglementaires constituent pour nous Gestionnaires des instruments de gestion. Parmi ces instruments, je cite particulièrement l’Instruction académique n°017/15 relatives aux directives de la rentrée académique 2015-2016.

Les directives contenues dans cette Instruction académique ont été rigoureusement respectées. Jusque-là, nous pouvons dire que les choses se déroulent bien et nous sommes arrivés à destination.

C’est l’occasion de vous informer que le Comité de Gestion a tenu régulièrement ses réunions ordinaires chaque semaine et des réunions extraordinaires chaque fois que le besoin se faisait sentir. La même consigne a été observée au niveau des organes de gestion à la base, à savoir, les Départements et les Facultés qui ont tenu régulièrement aussi leurs réunions mensuelles.

Vous vous demandez sans doute qu’en est-il de la mise en place du personnel administratif, technique et ouvrier ? Qu’est-ce que le nouveau Comité de Gestion attend pour la faire ? Je vous demande de garder votre calme, nous la ferons au début de la nouvelle année académique.

  1. 3.      DES REALISATIONS

L’application et l’observance de ces conseils et textes ont conduit le Comité de Gestion à vous faire vivre la journée de ce 30 juillet 2016.

Concrètement, tout en laissant à la communauté Universitaire la latitude d’apprécier, nous vous présentons, sans fausse modestie, quelques unes de nos réalisations.

  • Le 18 juillet 2016, le Comité de Gestion a organisé une rencontre quadripartite Comité de Gestion UNIKIN – BCDC – CFAO – Professeurs UNIKIN pour concrétiser et confirmer le Projet Crédit Véhicules des Professeurs de l’UNIKIN. Il s’agit de pourparlers que le Comité de Gestion a eu avec la BCDC et la CFAO pour livrer des véhicules à crédit aux Professeurs dans un premier temps, et dans un deuxième temps le même projet sera réalisé pour le personnel scientifique et le personnel administratif de Commandement.
  • Le 16/07/2016, le Comité de Gestion a organisé une grande rencontre des Anciens de l’Université de Kinshasa, de Lovanium, de l’UNAZA/Campus de Kinshasa et de l’UNIKIN dans le but de réfléchir ensemble pour voir comment redynamiser et réhabiliter davantage l’image de l’UNIKIN.
  • Son Excellence Monsieur le Ministre de l’ESU a remis, au mois de juin, des mobiliers complets de bureaux à la Faculté des Sciences, sur financement du Gouvernement.
  • Propreté et assainissement du Site

Le Comité de Gestion a pris des engagements avec l’ONG KBM pour assurer la propreté du Site, UNIKIN PROPRE.

Je sollicite l’implication et l’engagement de toute la Communauté Universitaire pour maintenir notre environnement toujours propre : pas de sachets plastiques, pas d’immondices derrière les Homes.

  • Le Comité de Gestion a remis en circulation 3 BUS-UNIKIN du stock des Bus parqués dans l’enceinte des Cliniques Universitaires à côté de la morgue. Ces bus n’étaient pas morts,  ils étaient encore vivants, ils ‘‘marchent’’ et circulent aujourd’hui.
  1. 4.      VOYAGES DU RECTEUR

Votre Recteur a déjà effectué trois voyages dont deux à l’extérieur du pays et un à l’intérieur.

- Yaoundé, au Cameroun, en mai 2016, à la réunion de l’Agence Universitaire Francophone (AUF) sur invitation du nouveau Recteur, dans le but d’harmoniser nos vues sur les objectifs de l’Institution du point de vue des programmes d’enseignement, de recherche et de la mobilité du personnel du monde universitaire : professeurs, chercheurs, étudiants, personnel administratif.

- Lubumbashi, dans la Province du Haut Katanga, invité par le Recteur de l’Université de Lubumbashi pour participer au 60ème Anniversaire de la création de cette Institution universitaire, la 2ème créée au pays.

- Malabo, en Guinée Equatoriale. Le Recteur a conduit une forte délégation qui s’est rendue en Guinée Equatoriale pour octroyer le Doctorat Honoris Causa au Président OBIANG NGWEMA MBASOGO. C’est un dossier qui avait été initié par mon prédécesseur que nous avons finalisé dans le cadre de la continuité des activités de l’Etat.

  1. 5.   DES ENSEIGNEMENTS ET DES MISSIONS DE L’UNIVERSITE

L’Arrêté Ministériel n°182/2015 du 29 décembre 2015 désignant et nommant les membres du Comité de Gestion de l’Université de Kinshasa a confié à ces derniers la double et délicate mission de :

- faire rayonner comme par le passé, l’Université de Kinshasa, haut lieu d’excellence et du savoir, pour servir de modèle dans toute la République ;

- redynamiser cette grande pépinière d’élites longtemps restée sans progrès.

Donc, nous avons été placés à sa tête, comme le dit l’Arrêté précité, pour la développer et en garantir l’assurance-qualité, la bonne gouvernance et l’excellence. Nous avions cet impérieux devoir de mener à bon port les destinées de l’Université de Kinshasa en l’aidant à accomplir sa triple mission d’enseignement, de recherche et de service à la société.

Je voudrais vous dire qu’il n’est pas facile de gérer l’Université de Kinshasa qui est considérée comme le milieu le plus sensible de tous les établissements de l’ESU.

Mais depuis l’entrée en fonction de notre Comité de Gestion et pendant sept mois, nous avons observé une accalmie totale sur le Site Universitaire.

En effet, le Comité de Gestion  a placé les étudiants au centre de l’Université pour assurer leur propre sécurité par une politique de collaboration, de sensibilisation et de conscientisation.

Le message du Comité de Gestion a été clair et net : « l’Université est apolitique, les parents vous ont envoyés à l’Université pour étudier, ne vous laissez pas être manipulés par les politiciens inciviques. Il faut que la sécurité et la paix règnent sur le Site pour une année académique régulière et apaisée. Les étudiants ont suivi ce mot d’ordre du Comité de Gestion et l’ont respecté.

Avec la paix et la sécurité qui ont régné sur le Site Universitaire, les enseignements se sont déroulés correctement suivant les étapes décrites dans l’Instruction Académique 017.

Organiser la cérémonie de collation des grades académiques et clôturer l’année académique dans le délai imparti par la Tutelle est une prouesse pour l’Université de Kinshasa qui était jadis réputée par ses années académiques blanches et/ou élastiques.

Donc, notre mission a été bel et bien accomplie. Notre Comité de Gestion vient de remplir ainsi son contrat de performance car dès le départ nous avons été instruits que nous serons évalués sur base des résultats.

Mais le Comité de Gestion n’a pas réalisé cet exploit seul. L’Université est gérée à la base par les chefs des Départements et par les Doyens des Facultés. Ils sont les premiers gestionnaires de l’Université et le Comité de Gestion n’assure que le leadership de cette gestion.

Par ailleurs, cette réussite est aussi et surtout l’œuvre de toutes les personnes qui composent la Communauté Universitaire, à savoir les Corps académique, scientifique, administratif, technique et ouvrier et le Corps estudiantin.

C’est l’occasion pour le Recteur de féliciter et de remercier, ici, tous les membres de la Communauté Universitaire pour le travail abattu et surtout pour avoir maintenu la paix et la sécurité sur le Site.

Bref, à ce jour, le Comité de Gestion de l’Université de Kinshasa a répondu aux attentes de la Tutelle en terminant l’année académique 2015-2016, ce samedi 30 juillet 2016 et commencer la nouvelle année académique au 15 octobre 2016.

  1. 6.      DE LA RELEVE ACADEMIQUE

La relève académique est un problème crucial dans les Etablissements de l’ESU en général et à l’Université de Kinshasa en particulier.

L’UNIKIN, avec ses 21.522 étudiants, a moins d’un millier des professeurs qualifiés. Alors qu’avec les normes de l’UNESCO, le taux d’encadrement se situe entre 10 et 20 étudiants par professeur.

L’UNIKIN devrait avoir au moins 2.500 professeurs. Ce qui veut dire que la relève académique constitue un problème très important pour lequel l’UNIKIN s’efforce de résoudre. Pour cela, il faut poursuivre l’engagement et la nomination des nouveaux Assistants. Il faut des moyens pour assurer la formation du personnel scientifique par des recherches doctorales qui les conduisent à la défense des thèses de doctorat. Malheureusement, il n’existe aucune politique de financement des études doctorales pour cette relève académique. Ceux qui arrivent à le faire, le font par leurs propres moyens et souvent à un âge très avancé, et quelques fois grâce à la coopération inter-universitaire avec les Universités étrangères.

Dans ce domaine, le Gouvernement de la République a intérêt à soutenir l’Université de Kinshasa dans son rôle de formateur des formateurs de la relève et accorder des moyens substantiels à son personnel scientifique. L’Université de Kinshasa, avec son potentiel académique qualifié et multidisciplinaire est capable de produire en moyenne 50 à 60 thèses de doctorat par année académique. Pour votre information, au cours de cette année académique, 49 thèses de doctorat venaient d’être défendues d’octobre 2015 à juillet 2016.

Si avec des efforts personnels, notre personnel scientifique s’en sort tant soit peu, avec l’appui et l’aide du Gouvernement ainsi que de la coopération, il en sera davantage. Le Gouvernement congolais doit s’appuyer sur les recherches faites dans ses Universités pour prétendre à un Congo émergent.

  1. 7.      DE LA RECHERCHE

La recherche est la deuxième mission de l’Université. L’Université de Kinshasa est appelée à promouvoir et à encourager la recherche scientifique à travers des recherches qui aboutissent à la production et à l’évolution des connaissances ou du savoir. D’où l’on qualifie l’Université d’un haut lieu de réflexion et d’excellence, capable de produire non seulement des spécialistes dans des domaines divers, mais aussi de former une élite intellectuelle capable d’anticiper les événements de sa société par la réflexion à des stratégies susceptibles de proposer des solutions concrètes à des problèmes précis.

L’Université doit être, en principe, la lampe qui doit éclairer l’Etat, la Nation et la société congolaise dans sa longue marche vers l’émergence. Pour cela, l’Université doit établir un pont entre elle et le Gouvernement, et entre elle et les entreprises installées au pays pour offrir son expertise, résoudre les problèmes qui se posent  et orienter les grands axes de développement et de développement économique.

L’Université de Kinshasa, par son importance et sa place dans l’espace universitaire national, doit être ce modèle, cet exemple d’où partirait l’impulsion de la recherche aussi bien pour le pays, les pays limitrophes que pour la Sous-région.

Les résultats des recherches réalisées à partir des travaux des étudiants pour le diplôme de fin de cycle ou de fin d’études, le diplôme d’études supérieures ou le diplôme d’études approfondies et de doctorat doivent être exploités, publiés et mis à la disposition des décideurs politiques, économiques et sociaux pour résoudre de nombreux problèmes qui se posent dans notre pays. Car dit-on, il n’y a pas de développement sans recherche et celle-ci est un pari osé pour l’émergence.

Pour le Comité de Gestion, l’Université de Kinshasa doit devenir un centre d’excellence dans les études relatives notamment aux neuf pays limitrophes. C’est ainsi que nous créerons des observatoires de chacun de ces pays afin de permettre aux acteurs politiques, économiques et sociaux de disposer des analyses de leurs politiques.

Nous devons signaler que les Facultés ont la possibilité de s’adresser au Groupe de Pilotage de l’Académie de Recherches de l’Enseignement Supérieur/UNIKIN pour publier leurs Annales Facultaires.

  1. 8.      DE LA COOPERATION ET DES RELATIONS INTERNATIONALES

Notre Comité de Gestion a entrepris des actions de relance de l’ensemble de la Coopération inter-universitaire nationale et internationale.

Dans cette perspective, nous avons cherché à faire de l’UNIKIN, une institution fréquentable par nos différents partenaires. Des délégations de différentes Universités d’Afrique, d’Europe, d’Asie et d’Amérique ont été reçues en audience par le Recteur.

Une dizaine de nouvelles conventions et de nouveaux protocoles d’Accord ont été signés pour redynamiser cette coopération. Des organisations internationales, telles que la Banque Africaine de Développement et la Banque Mondiale nous accompagnent dans la réhabilitation de notre Université.

De nombreux projets de recherche commencent à recevoir des financements extérieurs. Et pour un meilleur contrôle de ce domaine, j’ai instruit les Doyens des Facultés de me transmettre les copies de tous les projets en cours d’exécution. Nos engagements vis-à-vis des organisations universitaires internationales, telles que l’AUF et l’AUA, sont assumés.

Par ailleurs, le Comité de Gestion a reçu quelques ambassadeurs accrédités à Kinshasa dans la perspective de promouvoir la coopération avec les Universités et Centres de Recherche de leurs pays.

  1. 9.      DES ETUDIANTS

9.1. Des Anciens

Je m’adresse d’abord aux étudiants finalistes, lauréats du jour, qui nous réunissent ici. Je vous félicite et je vous encourage à vous intégrer dans le monde du travail avec beaucoup d’optimisme et d’initiatives personnelles. C’est maintenant que commence pour vous la vraie université. Mettre en pratique ce que vous avez appris pendant le séjour passé à l’Université.

Ainsi, je vous invite à être compétitifs. Vous devez vous comporter, partout où vous serez en des véritables ambassadeurs pour défendre l’honneur, la grandeur et la réputation de l’Université de Kinshasa. Soyez compétents et devenez des créateurs d’emploi et non des demandeurs d’emploi.

Mais, sur Instruction du Ministre de Tutelle, j’attire l’attention de toute la communauté universitaire et particulièrement des étudiants finalistes ajournés qu’il n’y aura pas de cérémonie de collation des grades académiques après le 30 juillet 2016. Cette directive ne doit souffrir d’aucune exception. Les récalcitrants seront sévèrement sanctionnés.

Aux étudiants des autres promotions qui ont réussi en première session, je vous encourage à plus d’ardeur et de détermination à poursuivre vos études. Je vous félicite et vous souhaite de bonnes vacances.

Quant aux étudiants ajournés, vous avez perdu une bataille et non la guerre. Je vous encourage et vous exhorte à travailler calmement, avec sérénité et à redoubler d’effort pour réussir en deuxième session. Bonne chance !

Enfin, j’informe l’ensemble de la Communauté Universitaire que le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire a instauré le PRIX ISHANGO pour les étudiants plus méritants.

9.2. Des Nouveaux Etudiants

Je porte à la connaissance du public que les inscriptions pour l’année académique 2016-2017 ont débuté depuis le 15 juillet 2016 et vont se clôturer avant la rentrée académique d’octobre 2016.

De même, le Service de Pédagogie Universitaire de l’Université de Kinshasa va être redynamisé en vue de favoriser, entre autres, l’adaptation et l’intégration des nouveaux étudiants au milieu universitaire.

  1. 10.   PERSPECTIVES D’AVENIR

Sous notre mandat, l’Université entend se maintenir dans la ligne d’excellence tracée par ses fondateurs. Elle s’engage à offrir un enseignement et une formation de qualité guidés par la créativité, l’innovation et l’excellence.

Pour réaliser cette mission, nous allons faire de l’étudiant le centre de toutes les activités de formation, de recherche, et de développement de la communauté. C’est ainsi que nous nous efforcerons à promouvoir, notamment les valeurs :

- d’enseignement de qualité,

- de compétence personnelle,

- d’excellence en recherche,

- de renouvellement des ressources professorales,

- de liberté universitaire,

- de transparence,

- de développement d’équité et d’ouverture sur le monde.

Toutefois, un effort doit être engagé en vue d’améliorer les conditions de logement des étudiants et du personnel académique, scientifique et administratif habitant le Site Universitaire.

Dans le domaine de la Coopération, un plan stratégique de l’internationalisation de l’Université de Kinshasa sera achevé, en prenant en compte les principes directeurs ci-après :

- Actualiser le plan stratégique de développement de l’Université de Kinshasa.

- Renforcer la mobilité nationale et internationale notamment dans les domaines de la recherche et de l’enseignement.

- Faire participer les parties prenantes dans les activités de la coopération, notamment les Autorités académiques, les Facultés et les Services de l’Université.

- Elargir la structure actuelle de gestion de la coopération en impliquant davantage les délégués des Facultés et des Services de l’Université.

Avec la participation de toute la communauté universitaire, nous ferons de notre institution une université compétitive au plan scientifique international. Et pour y parvenir, la bonne gouvernance académique, scientifique, administrative, financière et environnementale ainsi que l’informatisation de l’Université seront au centre des préoccupations de notre Comité de Gestion.

C’est ainsi, par exemple, que les inscriptions pourront se faire on line et que notre Site Web sera dynamique, et traduira davantage l’ensemble de nos activités académiques et scientifiques.

Ces performances contribueront progressivement à récupérer notre place de choix dans les Universités africaines.

Pour atteindre tous ces objectifs, le Comité de Gestion a besoin d’être soutenu. Il a décidé de s’appuyer sur trois piliers majeurs, à savoir, le Gouvernement ; pouvoir organisateur de notre système d’enseignement du Supérieur et pourvoyeur des moyens nécessaires pour la survie de l’enseignement Supérieur et Universitaire, la coopération interuniversitaire pour la visibilité et l’épanouissement de notre institution par les échanges d’expériences, d’enseignement et de recherche à travers la mobilité du personnel enseignant, chercheurs, administratif et étudiant, et enfin, les Anciens, à l’instar d’autres Universités du monde telle que Harvard University, peuvent venir en aide à leur Université.

Pour terminer, le Comité de Gestion prend l’engagement solennel de respecter le calendrier académique 2016-2017 comme c’est le cas pour cette année qui touche à sa fin.

Je vous remercie

LE RECTEUR

Professeur Daniel NGOMA-YA-NZUZI

 

POURSUITE DE LA SERIE DE VISITES

du nouveau Recteur de L’Unikin à travers les entitéset les services adminnistratifs de son établissement.

Photo souvenir 1615Le nouveau Recteur de l’Université de Kinshasa, le Pr Daniel NGOMA YA NZUZI, a entrepris, depuis le lundi 22 février 2016, une série de visites sur terrain des entités et services administratifs de l’institution qu’il dirige.

Il s’agit précisément de : Facultés, entités décentralisées (Cliniques Universitaires, Centre Neuro-Psycho-pathologique, Ecole de Santé Publique, Groupe Scolaire du Mont-Amba, Institut Technique Médical, Centre Hospitalier du Mont-Amba), résidences estudiantines, services de l’administration Centrale de l’Unikin.

Photo souvenir 1613L’objet principal de toutes ces visites est pour le Recteur de voir de ses propres yeux l’état des lieux de toutes les structures qui composent l’Unikin.

Le lundi 21 mars 2016, le Recteur a visité deux entités décentralisées. Il s’agit de l’Ecole de Santé Publique (ESP) et de l’Institut Technique Médical (ITM).

Notons que le Secrétaire Général Académique, le Pr Célestin MUSAO KALOMBO MBUYU, accompagne le Recteur pendant toutes ces visites.

Photo souvenir 1621

Photo souvenir 1627

Fait à Kinshasa, le 21/03/2016

Le DIRCOM/Unikin

Mathieu IYEMPILA MONKAVA